Translate This

free website hit counter code >
backup_cinq_avril_seize006006.png
Les Bulldogs peuvent souffir de divers problèmes de santé, certains peuvent être mis en relation avec les traits brachycéphaliques, comme les narines sténotiques, entro- ou extropion, prolapsus des glandes lacrymales, élongation du voile du palais.

Ils peuvent aussi être atteints de dysplasie des hanches, condition qui est supposée être héréditaire dans evnrion 30% des cas. Les 70% restants ne sont pas clairement établis, quoique ce pourcentage peut varier d'une étude à une autre.

Il est judicieux de faire une sélection sur les géniteurs et d'exclure d'un programme les degrés de dysplaise D-E et de ne pas utiliser un étalon pour une saillie extérieure sans avoir vu les résultats des radiographies des hanches.

Il ne faut pas oublier que d'utlisier un chien atteint de dysplaise se répercutera sur de multiples générations de la race. Cela compte bien évidemment aussi pour la conformation ou le type du chien.

Une étude américaine a démontré que l'alimentation durant la croissance jouait un rôle important dans le développement de la dysplaisie. Nourrir les chiots jusqu'à moins 30% des rations recommandées par les fabriquants de croquettes a clairement dimunué les cas de dysplasie.

La dysplaise canine est un sujet controversé, certains professionnels pensent qu'une sélection sur les géniteurs sains n'a pas d'incidence, déçus ayant eu quelque cas de dysplasie sévères même en accouplant que les meilleurs.

Il est clair qu'on arrivera pas à l'éradiquer la dysplaisie, mais on arrive à diminuer le nombre de chiots atteints sur une portée c'est déjà très bien.

Quoi qu'il en soit, un choix sur des sujets très musclés peut être judicieux pour la santé du chien. Un bulldog avec des hanches C peut vivre une vie normale, car il peut compenser avec la musculature, même s'il n'a pas les meilleures hanches, tandis que par exemple un labrador pourrait à peine marcher sans souffir de fortes douleurs.

Un bulldog reste néanmoins un Bulldog et ses problèmes de santé étaient déjà évoqués dans un livre de 1907.

Sur une portée, on en aura toujours un avec de mauvaises hanches, des soucis d'entro - extropian ou glande lacrymale, de narines sténotiques ou élongation du voile du palais.

Il y a une polémique autour des couleurs de robe diluées comme le bleu ou lilas qui peuvent souffir d'une rare condition chronique appelée alopcie des couleurs diluées. C'est une affection qui est supposée être héréditaire, une génodermatose, mais à ce jour, malgré des recherches, aucun gêne spécifique n'a pu être mis en évidence.

Les couleurs ordinaires comme le fauve qui est une dilution du rouge peuvent aissi être atteints d'alopécie des gênes dilués et même les noirs peuvent souffir d'une condition similaire et chronique appelée dysplaisie folliculaire des poils noirs.

C'est la raison pour laquelle on estime qu'exlcure ces magnifiques couleurs qui sont très populaires n'est pas censé.

Certaines couleurs comme le noir, noir feu ou chocolat sont exlues des standards du Bulldog Anglais de pure race sans aucune raison de santé. Et pourtant elles existaient bel et bien avant que le KC ou AKC ayent fixé leurs standards.

Certaines races sont produites exclusivement en couleurs diluées comme le Weimarner qui est lilac ou rarement bleu. Cette race n'a quasiment pas de probèmes de peau, alors que le Dobermann en bleu aura des perte de poils importantes.

Presque tout chien peut être touché de problèmes de santé chroniques en relation avec sa couleur ou propre à sa race. Les blancs purs peuvent naître sourds, les merles peuvent souffir de micro-ophtalmie, être sourds et aveugles. Le double gêne merle peut même être léthal.

Toutes les couleurs peuvent être belles, mais certaines requièrent un certain savoir faire, une connaissance de la génétique.


La reproduction des gênes diluées bleu et lilas doivent être faites avec précaution, éviter de croiser des chiens à haut coefficient de consanguinité ensemble, bleu sur bleu ou lilas sur lilas, cela pourrait causer un système immunitaire défaillant et le chien pourrait souffrir de démodécie.

On évitera donc d'accoupler bleu x bleu, préférence sera donnée d'accoupler un diluié x un non dilué porteur de dilution.

La plupart des problèmes de peau chez les bleus sont probablement imputables à un coefficient de consanguinité trop élevé, des chiens qui ne sont reproduits que pour obtenir la couleur "rare".
DYSPLASIE COXO FEMORALE